Blog Orthodoxe de l'Annonciation

26 juillet 2021

Nouvelles au coeur de l'été

 

Juillet touche à sa fin et les préparatifs de la rentrée sont déjà à l'ordre du jour. Vous trouverez le nouveau calendrier des liturgies du second semestre à la rubrique dédié sur ce blog. Nous nous retrouverons le dimanche 12 septembre 2021 en présence de notre Evêque, Monseigneur GREGOIRE, qui viendra célébrer avec nous la Divine Liturgie, en ce jour de notre fête paroissiale. Nous pourrons enfin bénéficier de sa visite pastorale, qui n'a pas été possible l'an dernier, à cause de la pandémie. Ce sera l'occasion de discuter avec lui et de lui poser des questions sur divers sujets. Il pourra également nous prodiguer un enseignement sur la pratique de la foi orthodoxe dans notre culture occidentale. Nous essaierons de prévoir un temps d'échanges, après les agapes fraternelles.

Notre communauté va subir des changements avec le déménagement de nos amis du Gard qui migrent vers la côte atlantique. Nous resterons en lien via les outils numériques, mais leur absence sera bien réelle lors de nos rencontres et nous regretterons les échanges riches et variés que nous avions pendant les agapes. Mais je pense que les anges du Seigneur sauront combler ce vide en conduisant d'autres amis du Christ vers notre assemblée.

Autre nouveauté de la rentrée, nos liturgies commenceront désormais à 10h45. Cela permettra à notre ami Daniel, qui vient de loin, de moins se presser et de bien se préparer pour le service liturgique. Il est important de trouver un bon ajustement pour que chacun trouve sa place et se sente à l'aise. Nous pouvons nous permettre cette souplesse au niveau des horaires. Alors, profitons-en !

Cet été est propice aux lectures bibliques et aux méditations de la Parole divine. J'essaie de noter chaque jour les paroles qui m'interpellent ou que je trouve difficiles à comprendre. Il sera intéressant d'y revenir ensuite et d'en faire un point de départ pour une homélie ou pour un partage d'Evangile que j'aimerai faire revivre au sein de notre communauté. Je découvre la traduction de la Bible faite par le Chanoine Osty et j'y trouve une saveur agréable qui permet de recevoir le texte sous un angle différent.

Bel été avec Jésus !

+ Père Stéphane

Posté par Pere Stephane à 12:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 juillet 2021

Bientôt les vacances d'été

 

Nous voici arrivés au croisement des sentiers des transhumances estivales et chacun va voguer vers des horizons nouveaux pour se ressourcer et recharger les batteries. Notre communauté paroissiale va se mettre en mode cigale pour laisser passer l'été et entrer dans une létargie toute théorique, car l'esprit de prière n'est jamais en veille. Notre chaine spirituelle continuera à nous relier les uns aux autres et la communication sera toujours active malgré la distance.

Aussi, avant la reprise de nos activités en septembre, nous aurons la joie de nous réunir pour faire Eglise le dimanche 11 juillet 2021 (voir la rubrique calendrier des liturgies). Cette dernière liturgie de la saison aura pour thème "les bons et les mauvais fruits". Tout un programme qui augure les bons moments à venir. Alors, je vous invite à venir goûter une fois encore au fruit merveilleux de l'Eucharistie pour faire de ce miel notre délice estival.

Bonne randonnée spirituelle sous le Soleil de l'Esprit !

+ Père Stéphane

Posté par Pere Stephane à 15:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2021

Modification du calendrier des liturgies

 

Bonjour les amis,

Je vous invite à regarder la page du calendrier des liturgies pour prendre connaissance des modifications apportées aux dernières dates des célébrations de la saison. Nous décalons d'une semaine ce qui était prévu. Prochaines liturgies  : les dimanches 13 juin et 4 juillet 2021.

Bon cheminement spirituel dans le temps après Pentecôte.

+ Père Stéphane

Posté par Pere Stephane à 10:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mai 2021

Attendre la promesse de Jésus

ascension

Nous venons de fêter la solennité de l'Ascension du Seigneur Jésus et il me revient en mémoire la promesse faite à ses disciples : "Et voici, j'enverrai sur vous ce que mon Père a promis; mais vous, restez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la puissance d'en haut." (Luc 24,49). Quelle est donc cette puissance d'en haut promise par Jésus au nom de son Père ? On peut mettre ce verset en parallèle avec ce qui est écrit dans l'évangile selon saint Jean : "Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous, l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous." (14, 16-17). Donc la promesse de Jésus c'est de nous envoyer l'Esprit de vérité. C'est Lui que vont recevoir les Apôtres et les disciples à la Pentecôte. C'est Lui que tout baptisé reçoit en acceptant le Christ comme Seigneur et Sauveur. C'est Lui que chacun est appelé à expérimenter personnellement dans sa relation intime avec Jésus. C'est Lui qui permet à l'Eglise d'accomplir sa mission et de répandre les grâces du Père.

Rappelons nous ce que nous disent les Actes rédigés par saint Luc. Les Apôtres demandaient souvent aux nouveaux convertis s'ils avaient reçu le Saint Esprit. C'est à dire, s'ils avaient également reçu la promesse de Jésus. Car c'est bien pour cela que le Seigneur s'est incarné dans notre humanité. Pour permettre au Saint Esprit d'accomplir son oeuvre en chacun de nous. La chute d'Adam et Eve avait créé un mur invisible entre Dieu et l'homme, ne permettant plus la proximité et l'intimité avec le Créateur. Jésus est venu restaurer cet accès, en rouvrant les portes du Royaume céleste. Mais pour autant, l'Esprit Saint n'a jamais cessé d'être actif dans notre histoire. Les récits de l'Ancien Testament le décrive à l'oeuvre et au service du Père. Toutefois, il n'était pas accessible en plénitude. Il a fallu attendre l'Incarnation et le oui de Marie pour que ce lien puissant de Dieu avec sa créature soit de nouveau vécu en plénitude. En s'incarnant, le Fils de Dieu à rouvert les portes de l'Eden, ce Royaume de la présence de Dieu. Le sacrifice de la Croix et la Résurrection ont permis à Jésus d'accomplir le plan divin pour restaurer la création déchue. A nous de faire la démarche pour entrer dans le Royaume.

Les anges présents lors de l'Ascension nous invitent à ne pas contempler le ciel de la création, à la recherche d'un signe de la présence de Dieu, mais plutôt à revenir vers le centre de notre être, vers le ciel intérieur, pour y contempler l'image de Dieu révélée par l'action du Saint Esprit. Le Royaume est accessible en nous et nous pouvons dès à présent y entrer pour vivre dans l'intimité du Père. Jésus nous invite aux noces de l'Agneau, dès maintenant, pour nous combler de grâces et nous prodiguer son amitié. Ainsi, pour le chrétien, le mystère de l'Ascension n'est pas une montée vers le haut, de la terre vers le ciel, mais plutôt une montée vers le centre de l'être, du monde de la raison vers le monde de l'esprit. Et cette élévation intérieure ne peut se produire qu'avec humilité, dans une métanoia véritable. Elle est vécue comme une transfiguration de la matière qui permet à l'esprit de se libérer des contraintes pour accèder à son ciel intérieur, ce Royaume céleste de la Sainte Présence. C'est en quelque sorte une ascension de notre esprit vers l'Esprit, en plénitude.

Pour bien vivre cet heureux temps, soyons dans la joie en attendant de recevoir la promesse de Jésus, le jour de la Pentecôte !

+ Père Stéphane

Posté par Pere Stephane à 14:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 avril 2021

Dans la joie du Vivant

 Cierge pascal 2021Christ est ressucité ! En vérité, Il est ressucité ! Alléluia !

Nous voici entrés dans la joie de Pâques et chaque jour de cette semaine radieuse est une répétition du Dimanche de la Résurrection. Notre communauté a fêté ce Passage de la mort à la Vie avec ferveur, recueillement et en tenant compte des impératifs liés au confinement. Mais rien n'a empêché notre coeur de goûter à la joie du Ressuscité et de communier à la Vie sans commencement qui est venue ranimer la flamme de notre foi en Jésus-Christ, le Fils de Dieu, Celui qui est le Vivant et la Lumière sur notre chemin vers l'éternité.

Comme il est de coutume, lors de l'office du Mercredi Saint, nous avons reçu une Parole de Vie lors de la bénédiction des fidèles avec le Saint Evangile. Cette année, c'est dans l'Evangile de Luc que l'Esprit Saint a puisé cette parole qui doit éclairer notre vie spirituelle pendant cette année. La voici : "Vous le savez, si le maître de maison connaissait l'heure à laquelle le voleur va venir, il ne laisserait pas percer sa maison. Vous aussi tenez-vous prêts, car c'est à l'heure que vous ignorez que le Fils de l'homme va venir." (Luc 12, 39-40). Je laisse chacun méditer sur ce texte riche et multiple. J'y reviendrais plus tard après l'avoir bien laissé germer dans mon coeur.

Notre Evêque, Mgr Grégoire, a envoyé aux paroisses un message pascal teinté d'espérance et de confiance qui nous permettra de surmonter la morosité ambiante et de passer de la crainte à l'abandon providentiel. Je vous laisse le découvrir : message de Pâques 2021

Que la flamme du Cierge Pascal se répande de coeur en coeur et vous anime d'un grand zèle joyeux pour proclamer urbi et orbi que le Christ est ressucité ! Alléluia !

+ Père Stéphane

Posté par Pere Stephane à 10:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 février 2021

Entrée en Carême 2021

 Jesus_désert angesDepuis le soir du Mercredi des Cendres, nous voici de nouveau en Carême sur le chemin de Pâques. En cette période particulière qui rappelle celle vécue l'an dernier, ce chemin a vraiment un relief de pénitence. Nous marchons vers Pâques en espérant que cette Résurrection du Christ, que nous allons commémorer, soit aussi une résurrection de notre quotidien plongé dans une certaine mort sociale. La Lumière de la Vie en plénitude nous est plus que nécessaire actuellement, tant nous nous sentons fragilisés et enfermés dans une sorte de gangue ténébreuse qui nous ferme l'horizon du Soleil levant. Voilà donc un état d'esprit particulier permettant de vivre en profondeur ce temps carêmique de privation. Nous aspirons grandement à la délivrance, comme la biche assoiffée des psaumes aspire à se désaltérer dans l'onde pure du Jourdain. Que l'Esprit de Dieu nous guide à travers nos ténèbres vers cette oasis de paix et de liberté !

Hier, 1er dimanche de Carême, nous avons lu dans l'Evangile de Matthieu, le récit de Jésus soumis à l'épreuve dans le désert (Mat 4, 1-11). Après son baptême, le Seigneur part au désert pendant 40 jours, sans manger, dans une solitude totale. Ensuite, vainqueur des tentations, il pourra partir sur les chemins à la rencontre des foules pour commencer son ministère.

Mais, regardons comment Jésus a surpassé trois sortes d'épreuve que nous trouvons nous aussi sur notre propre chemin de vie :

1) Se suffire à soi-même : la voix du Séducteur essaie de contraindre Jésus à transformer des pierres en pains pour calmer sa faim. Ce délicieux rêve séduit donc Jésus qui a tout pouvoir pour l'exaucer par ses propres moyens. La tentation est alors d'être autosuffisant, de ne rien devoir à personne et de s'affranchir du travail de tous ceux qui contribuent à obtenir ce pain essentiel. Lors de l'Eucharistie, le pain que nous partageons vient d'une longue chaîne humaine qui commence aux semeurs. Mais Jésus chasse ce doux rêve très tentant en invoquant la puissance de la parole : "l'homme ne vivra pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu" (verset 4). En effet, la vraie vie est dans le partage de la parole entre moi et l'autre. Nous sommes tous dépendants les uns des autres.

2) Mettre Dieu à son service : maintenant, le Diable (le diviseur en grec) vient menacer la vie spirituelle. Jésus est soumis au rêve pernicieux de disposer de pouvoirs spirituels hors du commun. Bien sûr, il les a dans sa divinité, mais pas dans son humanité. La voix diabolique met Jésus dans l'épreuve et le divise : c'est la tentation de faire de Dieu son serviteur. Et nous la connaissons bien cette tentation ! C'est quasiment un réflexe quand on rencontre une difficulté de demander à Dieu de tout mettre en oeuvre pour arranger la situation. D'ailleurs, pour beaucoup, Dieu est un distributeur de bienfaits. Orgueil pour certains chrétiens "comblés de grâces", mais point d'achoppement pour d'autres qui refusent de croire puique Dieu reste inactif à leurs yeux. Mais là encore Jésus résiste et dit : "tu ne tenteras pas le Seigneur ton Dieu" (Deutéronome 4, 16). Cela signifie que toute grâce est don gratuit et que Dieu agit quand et où il veut.

3) Se servir des autres : là encore, c'est le diable, le diviseur qui est à l'oeuvre. Il met Jésus à l'épreuve en lui suggérant la tentation du pouvoir. Nous avons tous des rêves de puissance, de l'empire au plus modeste. C'est dans la politique que le goût du pouvoir est le plus exacerbé. Le goût du pouvoir divise, il est diabolique au sens étymologique du terme. C'est bien cette tentation qui nous domine quand nous sommes saisis par l'envie de tout régenter et d'imposer notre volonté sur tous. Là encore, Jésus sort vainquer de cette épreuve en appelant le diviseur Satan (l'adversaire en hébreux) et en lui disant : "tu adoreras le Seigneur ton Dieu et c'est à lui seul que tu rendras un culte". Car, notre pire adversaire c'est nous-même. C'est en nous qu'il existe de la division (du diabolique), qu'il y a des désirs contradictoires. Et la victoire nait de la réconciliation. Elle survient quand nous nous décentrons de nous-même pour nous recentrer sur l'Essentiel : le Tout Autre. Durant ce Carême, rappellons-nous la parole de saint Jean Baptiste : "il faut qu'Il croisse (Dieu en moi) et que je diminue !"

Ainsi notre chemin de carême n'a pas forcément besoin de privation ou de sacrifice. A chacun de voir ce qu'il lui convient le mieux. Il a surtout besoin de revenir à la Source, de créer du lien, du partage et de l'échange avec cette altérité qui nous est nécessaire. Une seule parole de bénédiction suffit pour éloigner le tentateur. Puisse la méditation de ce texte de saint Matthieu éclairer notre chemin de vie et nous donner des orientations fortes pour sortir vainquer de l'épreuve !

Bon Carême avec Celui qui est le Chemin, la Vérité et la Vie.

+ Père Stéphane

 

Posté par Pere Stephane à 14:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 janvier 2021

Poème pour bien commencer l'année

 

En ce jour de la Théophanie, je vous offre mon dernier poème sur l'Annonciation. J'ai créé ce texte pendant les vacances de Noël. Une manière particulière de m'associer au mystère de l'Incarnation du Seigneur Jésus et de me rapprocher de Marie, Mère de Dieu et femme mystère.

Vous pouvez lire ce poème en cliquant sur le lien : Poème sur l'Annonciation

Bonne journée dans la grâce des eaux baptismales.

+ Père Stéphane

Posté par Pere Stephane à 18:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 janvier 2021

Belle et douce année 2021 !

 

C'est avec grande joie et espérance que je vous souhaite une belle et douce année 2021 ! Puissions-nous rapidement trouver une solution finale à cette pandémie qui nous empoisonne la vie ! C'est le voeu que je forme pour cette nouvelle année qui commence. Puisse le Seigneur, Maître de toute chose, nous donner de vivre cette joie libératrice au plus vite !

Le calendrier des liturgies de notre paroisse est en ligne. Vous pouvez le consulter dans la rubrique dédiée. En espérant que tous les fidèles pourront bientôt revenir pour partager ces instants de communion fraternelle qui nous sont si nécessaires. De nouveaux visages viendront peut-être se méler à notre petite communauté et lui donner un nouvel élan. L'Esprit Saint saura nous inspirer et nous donner ce dont nous avons besoin pour croître. Offrons à Dieu notre avenir, puisque tout repose entre ses mains, et marchons dans la confiance. Notre Eglise est comme une barque fragile que les flots peuvent faire disparaitre à tout moment, mais tant que notre regard reste tourné vers le Seigneur Jésus, rien ne peut nous arriver. J'en suis persuadé.

Ma lecture de l'Evangile et plus particulièrement celle de l'annonce de l'Ange Gabriel à la Vierge Marie ouvre des interrogations sur ce que saint Luc écrit et comment nous devons le comprendre et le recevoir. Il y a parfois des abimes entre les dogmes de l'Eglise et la Sainte Parole de Dieu. Quelle place donner à l'une et à l'autre ? Ce fut la démarche de la réforme protestante, mais ce doit être aussi la démarche du chrétien en quête de la Vérité révélée. Comment accepter le message sans s'écarter du dogme ? Comment professer un crédo parfois éloigné de la Sainte Ecriture ? Comment se définir chrétien orthodoxe même en s'écartant parfois de la Tradition pour mieux coller à l'enseignement du Christ ? Tel est le paradoxe qu'il faut parfois oser vivre pour rester en cohésion totale avec sa foi. C'est ce que je veux pouvoir vivre sans être jugé ni condamné par des institutions qui se déclarent les seules garantes de l'Orthodoxie véritable. La foi orthodoxe doit être conforme à la Parole de Jésus, même si cela doit faire vaciller les certitudes héritées des Pères et des études. La liberté d'être et de vivre sa foi en harmonie avec sa conscience et avec ce que l'Esprit nous enseigne doit toujours primer sur tout dogme aussi universel qu'il soit.

Puisse cette nouvelle année nous apporter cette ouverture d'esprit et cette audace qu'avaient le Christ en son incarnation, vis à vis des dogmes et des pensées communes ! La foi est une lampe qui doit sans cesse être alimentée par nos certitudes spirituelles pour briller et durer dans les ténébres de ce monde. Sans ce travail intérieur personnel, elle devient sclérosante et stérile. L'homme de confiance risque de devenir fanatique et de s'écarter complètement de cet esprit de liberté apporté par le Seigneur Jésus. Il faut savoir progresser dans la Tradition, avec raison et discernement. Notre intelligence ne doit pas être séparée de notre foi. C'est elle qui nous permet de comprendre pour garder le juste milieu en toute chose. Tout en sachant qu'il ne sera jamais possible de connaître les pensées de Dieu. Restons humblement à notre place de créature très aimée par ce Dieu-Créateur qui a pour chacun d'entre nous des projets merveilleux.

Bonne et douce année 2021 dans la lumière du Christ Jésus.

+ Père Stéphane

 

Posté par Pere Stephane à 17:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 novembre 2020

En chemin vers Noël avec Jean le Baptiste

 

deisis3

La liturgie de ce matin, 2ème dimanche de l'Avent, s'est déroulée en visioconférence avec les fidèles. Une nouvelle manière de garder le lien spirituel et fraternel qui n'est pas aussi forte qu'en présentiel, mais qui permet à ceux qui sont loin de pouvoir participer à cette communion d'un temps difficile. Grâce à la technique, nous avons pu nous unir tous ensemble pour prier le Père Céleste de permettre des retrouvailles festives très bientôt. En chemin vers Noël, durant cette période d'angoisse et de déprime, n'oublions pas de garder en nous la joie de la Nativité. Avec Jean-Baptiste, regardons vers l'horizon et attendons fièvreusement que se lève au loin l'Etoile de l'Annonciation. Jésus va naitre bientôt pour nous apporter cette paix et cette douceur dont nous avons tant besoin. Gardons l'espérance au coeur car, comme le reste, le Christ vaincra ce satané virus qui nous empoisonne la vie. 

J'ai mis dans la rubrique des homélies celle de ce matin pour permettre à chacun de se replonger dans la lecture de l'Evangile selon Matthieu que nous avons lu pendant la liturgie. Marchons à la suite du Baptiste pour décourvir la promesse annoncée par Dieu dans l'Ancien Testament : la venue de l'Agneau Divin dans notre humanité. Entrons dans le silence de notre être intérieur avec Marie, pour comme elle, accueillir le Saint Esprit qui viendra, si nous l'invitons, préparer cette grotte lumineuse où le Christ pourra s'incarner de nouveau. Méditons cette parole du Prophète : "il faut que le Christ grandisse en moi et que moi je diminue !" Voilà notre travail durant l'Avent : laisser la lumière envahir jour après jour nos ténèbres pour que l'Etoile des Mages nous guide vers cette merveilleuse rencontre avec le Seigneur qui attend à la porte de notre coeur que nous l'invitions à entrer. Notre âme est toute tendue vers cette union mystique et a besoin de toute notre attention pour vivre enfin les noces célestes avec l'Epoux bien-aimé.

Bon chemin de l'Avent avec la parole de Jean-Baptiste. Diminuons le plus possible notre égo pour acceuillir humblement le Roi des Cieux.

+ Père Stéphane

Posté par Pere Stephane à 19:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 octobre 2020

Tous saints en Jésus-Christ !

 

Tous saints

Nous voici déjà en novembre, temps du souvenir pour renouveler notre appel à la sainteté, à la veille de célébrer la fête de la Toussaint. Temps particulier du confinement qui ne permet pas, une nouvelle fois encore, de se réunir pour vivre ensemble la liturgie. Heureusement les moyens modernes de communication permettent de rester en contact et de partager les temps de prière et de communion avec les fidèles qui ne peuvent pas être présents. C'est ce que nous allons faire dès ce dimanche de Toussaint. Même si cela ne vaut pas la présence réelle des fidèles et la communion réelle aux Saints Dons, ce système permet au moins de garder le contact et de communier de coeur et d'esprit, en attendant les temps favorables d'un retour à la liberté de mouvement.

En vérité, nous sommes tous appelés à la sainteté. Jésus est venu dans notre humanité pour que nous devenions tous saints, dès cette vie, que nous soyons religieux ou laïcs. La condition humaine permet de vivre et d'accèder à la sainteté. Il suffit de conformer notre vie aux Paroles du Seigneur et de le recevoir pleinement en notre coeur profond. Cet endroit particulier de notre être est le point de rencontre et de communion spirituelle avec Jésus et donc avec notre Père céleste. Il nous appartient d'accepter l'amour gratuit du Seigneur pour chacun d'entre nous et de répondre à son appel. Ouvrons-Lui la porte de notre coeur profond pour que l'Esprit Saint entre et accomplisse son oeuvre de transformation. Sans notre oui véritable et total, aucune communion profonde ne pourra se produire avec notre Créateur. Et surtout, il n'est pas question de dignité ou de pureté ! Dieu nous aime et nous accueille tel que nous sommes. Il suffit juste d'être sincère avec Lui, d'aimer et de se laisser aimer, tout simplement. Plus ce désir de nous réjouir de sa présence grandira en notre coeur, plus sa grâce transformante accomplira des merveilles dans notre vie. Son plaisir est que nous soyons heureux et que nous vivions en sa lumineuse présence. Il n'y a rien là de bien difficile à faire, mais pourtant le chemin peut être long et semé d'embûches avant d'arriver à cette pleine communion.

En ce mois de novembre qui nous prépare à l'Avent, prenons du temps pour lire la Parole de Dieu contenue dans la Bible. Ayons aussi la curiosité et le désir de découvrir la vie des saints qui nous ont précédé et de cheminer en leur présence spirituelle pour ressentir avec eux la joie céleste qu'ils ont expérimentée. Au loin, la Nuit de Noël se profile déjà à l'horizon; cette Nuit de l'Incarnation du Fils de Dieu en notre chair, qui a permis que nous devenions fils et filles de Dieu, en Esprit.  Avec la Vierge Marie, prions le Seigneur de nous réjouir de sa présence et de nous combler du Saint Esprit pour que nous soyons pleinement éveillés spirituellement. Cela nous permettra de mieux comprendre le mystère de Noël et son rayonnement après plus de 2000 ans. Même en cette période de morosité et d'angoisse pour beaucoup, la joie ne doit pas manquer aux chrétiens que nous sommes. Le Seigneur est toujours avec nous et nous guide malgré les incertitudes des temps. Tout lui appartient et rien de ce qui arrive n'est le fruit du hasard. Vivons dans la confiance et dans la paix de l'âme. C'est ainsi que les saints d'hier ont vécu et que les saints d'aujourd'hui doivent également vivre. Alors, puisque nous sommes tous appelés à la sainteté, vivons dans cet état d'esprit et communiquons la joie céleste à notre prochain. Soyons des apôtres de la vie en Christ !

Joyeuse fête de la Toussaint ! Par la prière et le souvenir, soyez en pleine communion spirituelle avec celles et ceux qui nous ont précédé ! Que la grâce du Seigneur Jésus illumine votre coeur profond !

+ Père Stéphane

Posté par Pere Stephane à 19:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]