icone_taize_1

Adieu 2015 et ses tribulations, ses terreurs et ses désillusions. Cette année est maintenant du passé et nous ne pouvons plus rien faire pour changer l'ordre des événements. Désormais, nos regards sont tournés vers 2016 et ses promesses escomptées. Serons-nous enchantés ou bien encore déçus par ce qui se passera au fil des mois ?

En cette année de la Miséricorde divine, notre coeur doit être tourné encore plus vers le Seigneur Jésus. C'est par une union plus intense et vraie que nous pourrons entrer dans la pleine communion avec ce Dieu d'amour qui nous comble de bienfaits et dont nous sommes bien souvent indifférents. Oui, par le biais de la méditation/oraison transmise par la Tradition chrétienne, il est possible d'aller au plus intime de soi pour y découvrir la présence divine et fusionner avec le Christ qui nous attend en silence. De nombreux saints nous ont montré le chemin et nous ne devons pas avoir peur de l'emprunter, car il fait bien partie de notre patrimoine. Point n'est besoin d'aller chercher ailleurs ce que nous avons à portée d'expérience. Il nous faut simplement avoir la curiosité d'entrouvrir cette porte encore secrète pour beaucoup. La méditation/oraison fait pleinement partie de nos outils de prière. C'est une voie de silence qui enracine le chrétien dans une foi solide et vivante. La fréquentation quotidienne du Seigneur féconde notre baptême et nous ouvre des horizons insoupconnés. Alors plus d'hésitation, entrons dans cette démarche !

Je ne connais pas le projet de notre Seigneur pour notre Eglise et pour l'Orthodoxie occidentale, mais je sais que ses grâces ne manqueront jamais si nous les lui demandons avec ferveur et si nous sommes de plus en plus enracinés dans notre vocation. Notre petit rameau bien fragile peut devenir une vigne forte et féconde si le Christ en est la sève, la rosée et le soleil de Vie. Voilà le voeu que je forme pour cette nouvelle année.

Dieu vous bénisse et vous garde en sa douce compagnie !

+ Père Stéphane