2-Site

En ce temps des gésimes où nous entrons progressivement dans le Mystère de Pâques, il est bon de faire le point sur sa vie spirituelle et de fixer des priorités que nous allons essayer de vivre durant le Carême. Oui, l'important est d'aller à l'essentiel et de laisser ce qui n'est pas de nature à nous aider dans notre quête spirituelle. Il faut marcher léger sur le chemin de la foi et ne pas allourdir notre pas avec des fardeaux humains ou culturels qui pèsent et entravent la bonne marche vers le Salut.

Les chrétiens doivent devenir des mystiques et non pas des religieux. Le Seigneur Jésus est plus proche de soi qu'on ne l'imagine souvent et point n'est besoin de beaucoup de bagages pour le rejoindre et s'unir à son Amour. Le seul compagnon de route indispensable, c'est un livre : la Bible qu'il faut lire et méditer chaque jour. L'Eglise est là pour nous aider. Tout au long du chemin, la liturgie est une halte nécessaire et les sacrements sont une nourriture indispensable pour reprendre des forces. Mais, le chrétien doit rester libre et ne pas se laisser piéger par les institutions ecclésiales. L'Evangile est une Parole de liberté ! Les dogmes sont comme les glissières de sécurité sur la route : ils doivent sécuriser le chemin et non pas l'entraver. A chacun de savoir trouver le bon équilibre pour parvenir au but : l'union totale et intime avec Jésus. 

Dieu ne veut pas la mort du pécheur, ni son esclavage religieux. Le Christ a ouvert des possibilités infinies à ceux et celles qui veulent oser la liberté donnée. Les rites sont des instruments utiles qui permettent de grandir dans la foi et de recevoir plus facilement les grâces divines. Ils ne doivent pas être délaissés au prétexte qu'ils ne sont pas d'institutions évangéliques, ni sacralisés à l'excès au risque de devenir des cages dorées. Saint Paul nous a donné une clé : tout est permis, mais tout n'est pas utile. Il faut savoir recevoir les grâces distribuées dans l'Eglise au Nom de Jésus-Christ qui est présent dans chaque communauté. La bénédiction de l'Esprit-Saint est une réalité toujours vivante depuis les Apôtres qui l'ont reçue du Christ et l'ont transmise aux générations suivantes. Se priver de cette Source divine est une erreur et un déni du Don de Dieu.

Que chacun se prépare intérieurement pour bien vivre ce Carême 2016 en Esprit et en Vérité. Ne ne chargeons pas inutilement de fardeaux trop lourds et finalement inutiles. L'Essentiel n'est pas dans le faire, mais dans l'être. Alors, soyons d'abord des mystiques en quête du Royaume !

+ Père Stéphane