Mes amis, nous voici dans ce temps liturgique particulier que l'on nomme Semaine Sainte et qui se situe entre la fin du Carême, marquée par le Dimanche des Rameaux, et la nuit de Pâques. Durant cette semaine pas comme les autres, l'Eglise propose aux fidèles des offices riches et nourrissants qui permettent de vivre en condensé la vie terrestre du Seigneur Jésus.

Voici les temps forts de ce chemin escarpé qui va nous conduire au pied de la Croix et qui va nous préparer à bien vivre la Résurrection du Seigneur Jésus. Le mercredi saint, nous allons revivre l'onction de Béthanie et recevoir une Parole d'Evangile qui nous guidera pour l'année à venir. Le jeudi saint, nous commémorerons la Cène du Seigneur et nous lirons les évangiles composés qui relatent la Passion du Christ. Le vendredi saint, nous commémorerons la mort et le mise au tombeau du Fils de Dieu, avec la rite de la croix. Commencera alors un temps de veille silencieuse dans un coeur à coeur avec le Créateur de toute vie. Le samedi saint, nous célébrerons l'office du relèvement de la croix et nous préparerons l'église pour la célébration de la nuit pascale. A la tombée du jour, le feu nouveau permettra d'allume le cierge pascal et d'annoncer la résurrection du Seigneur Jésus en chantant l'alléluia retrouvé. Enfin, le dimanche de Pâques, l'Eglise parée de blanc lumineux, célèbrera la résurrection du Christ et la proclamera à la terre entière pendant toute la semaine qui est appelée radieuse.

Les célébrations pascales sont le sommet de la vie chrétienne, car comme disait Saint Paul : si le Christ n'est pas ressuscité, alors notre foi est vaine. Nous aurons donc les yeux tournés vers Jérusalem, où dans le saint Sépulcre, les prêtres iront chercher l'étincelle divine qui illuminera le cierge pascal et de lui tous les cierges des fidèles présents. C'est chaque année un mystère total que nul ne peut exliquer. Oui la Vie est sans limite et le feu de l'Esprit embrase toujours ceux qui ont la foi vive dans le Vivant.

Hosanna, au Fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !

Bonne marche émerveillée jusqu'à la Nuit de la Résurrection.

+ Père Stéphane