elisabeth_icone

Ô si je pouvais t'apprendre le secret du bonheur comme notre Dieu me l'a appris... Il faut que tu te bâtisses une petite cellule au-dedans de ton âme; tu penseras que Dieu est là et tu y entreras de temps en temps. Lorsque tu es malheureux, vite sauve-toi là et confie tout cela au Maître. Il me semble que la prière, c'est un repos, un délassement : on vient tout simplement à Celui qu'on aime, on se tient près de Lui comme un petit enfant. (Sainte Elisabeth de la Trinité, carmélite - Lettre 123)

Mes amis en Christ, je vous livre une petite pépite, trouvée dans mes lectures numériques, qui me semble être une bonne clé à utiliser pour essayer d'entrer dans la voie médidative durant les longues journées estivales. En ce temps de repos et de bilan, le Seigneur nous propose de le rencontrer dans un coeur à coeur silencieux et pourtant riche en paroles de vie. La médidation est une chose toute naturelle à l'homme, mais combien il est difficile de s'y installer confortablement et de rendre féconds ces temps offerts à l'Autre où il n'y a rien faire, sinon aimer et écouter. Toutes les grandes traditions spirituelles proposent cette forme de prière silencieuse qui a des vertus bienfaisantes pour pour l'âme comme pour le corps. Il est bon et salutaire de découvrir ce lieu isolé pour quitter la frénésie du monde et s'y retirer bien à l'abri quand la soif du silence devient trop prégnante. En ce lieu de paix, des trésors nous attendent. Mais, le chemin invisible qui conduit à cet Eden intérieur est ténu et comporte une toute petite porte. Son accès est donc parfois difficile, mais la foi et la confiance sont deux guides utiles pour garder le cap et de pas rater la sainte entrée. Notre ange gardien est un appui fort précieux quand la détresse et le découragement viennent obstruer le passage et effacer les traces de nos pas. Il faut être patient, persévérant et surtout confiant en la miséricorde divine. Jésus nous attend en ce lieu secret aussi surement que le soleil surgit à l'horizon quand la nuit disparaît. Alors, relevons les manches pour bâtir notre crèche intérieure. Bien vite, l'Esprit Saint viendra l'habiter et l'orner pour en faire un abri plaisant qui ravira les pélerins que nous sommes. Et n'oublions pas que le fil d'Ariane qui permettra de guider nos pas vers ce lieu de paix est l'amour que nous aurons pour le Seigneur Jésus.

Alors, je vous souhaite un bon voyage intérieur et une sainte rencontre multiple avec notre Sauveur, l'Emmanuel tant espéré par nos âmes assoiffées. Que sainte Thérèse de la Trinité guide vos premiers pas et vous aide à construire votre intimité spirituelle !

+ Père Stéphane