Il fut un temps jadis où les fidèles attendaient avec soulagement les dernières paroles prononcées par le prêtre : ite missa est ! Cette formule liturgique pourrait se traduire par : allez, la messe est dite ! Combien aujourd'hui attendent la parole de délivrance qui leur permet de vite retourner dans le monde. Cette formule latine me rapelle combien il est difficile de vivre en équilibre entre des tentations mondaines de plus en plus chronophages et l'absolue nécessité de voler du temps au temps pour avoir le temps d'entrer dans cet espace hors du temps où Dieu se donne et se laisse trouver. 

L'Avent est un temps liturgique qui permet de prendre du recul pour entrer dans cet intériorité nécessaire à une vie spirituelle féconde. Encore faut-il en avoir l'envie. Combien les activités du monde sont plus séduisantes que ces moments de silence et d'inaction qui font peur à bien des personnes ! Et pourtant, quel bonheur de se retirer du mouvement tourbillonnant de notre quotidien pour souffler un peu et se laisser toucher par la brise légère de l'Esprit. "Goûtez et voyez combien le Seigneur est bon", chantons-nous avant la communion. Sans appuyer sur le frein de notre vie accélérée, il n'est pas possible de s'arrêter pour une halte salvatrice. Pour voir et goûter, il faut aller lentement et ouvrir es yeux sur l'essentiel. Voilà ce que l'Eglise nous enseigne en ces jours d'avant Noël. A nous de savoir savourer ces instants et d'en retirer toute la saveur spirituelle.

Aussi, ne passons pas à cotés des temps paisibles offerts par la célébration de la liturgie et des offices divins. Chaque minute partagée avec le Seigneur est un trésor précieux que rien ici bas ne peut remplacer. Soyons de généreux donateurs envers notre Père céleste. L'avarice n'est pas seulement d'ordre financier. Donner à Dieu permet de thésauriser bien plus surement que de placer son bien dans un coffre blindé. La miséricorde de notre Seigneur Jésus est infiniment plus "rentable" que tous les taux d'intérêts existants. Alors, n'attendons plus avec autant d'impatience l'ite missa est.

Bonne continuité sur le chemin de l'Avent !

Dieu vous bénisse et vous comble.

+ Père Stéphane