DSC_0011

Quelle beauté et quelle joie de célébrer les sacrements de l'Eglise !

J'ai eu cette chance le samedi 21 octobre, grâce à l'invitation du Père Francis de Nancy. Nous nous sommes retrouvés à Fitou, petit village audois, dans une chapelle désaffectée, dédiée à saint Joseph. Un lieu de paix et d'élévation propice pour y célébrer les mystères divins. Une foule nombreuse de fidèles et d'amis était venue partager le bonheur des 4 catéchumènes et des mariés. Tout avait été préparé avec goût et solennité. Une cuve à vin fut reconvertie en baptistère et deux tonneaux en bois ont servis d'assise à l'autel installé dans le sanctuaire. Des icônes ornaient les murs et donnaient un air orthodoxe à cette chapelle. Une fois installé tout le matériel liturgique nécessaire, nous nous sommes préparés Père Francis et moi-même pour ce long marathon peu courant. Nos épouses, Madeleine et Liliana se sont installées devant les pupitres du choeur pour assurer le chant mélodieux des sacrements et de la liturgie. Puis, vers 16h30, les catéchumènes sont arrivés : Stéphane, Florian, Raphaël et Manon. C'était en fait toute une famille qui allait entrer dans l'Eglise du Christ. Le père, ses deux enfants et son neveu. La longue et belle cérémonie du baptême a commencé dans le brouhaha intrigué des enfants présents qui découvraient la dramaturgie orthodoxe et qui allaient bientôt en supporter la longueur. En effet, quatre baptêmes obligent à repéter quatre fois certaines prières qui ne peuvent être reçues qu'individuellement. Heureusement, nous avons pu regrouper certaines parties pour ne pas allonger encore la cérémonie. Les quatres catéchumènes ont pu plonger dans la baptistère et être totalement immergés au Nom de la Sainte Trinité. Nous avons commencé par Manon (5 ans), la plus petite, puis vient le tour de Raphaël (9 ans), de Florian (13 ans) et de Stéphane le papa. Après l'immersion, chacun est allé revêtir un costume blanc très chic pour la suite du rituel. Vinrent les chrismations, la remise du cierge allumé et de la croix et la triple rotation autour du baptistère au chant du "Vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu le Christ". Puis nos nouveaux baptisés ont eu droit à une pause, le temps de souffler avant la cérémonie du mariage de Stéphane et d'Emilie. Il fallait aussi attendre l'arrivée de la mariée qui s'était éclipsée pour revêtir sa belle robe blanche.

Vers 18h nous avons découvert la belle tenue de la mariée qui attendait devant la chapelle. Père Francis est allé l'accueillir et nous avons pu commencer la cérémonie du mariage, dont le point d'orgue fut le couronnement des mariés. Belle liturgie concélébrée avec simplicité. Les mariés étaient beaux dans leurs habits blancs et très émus par le rituel orthodoxe qui donne une grande solennité à cette union d'un homme et d'une femme. Puis, au moment de la communion, les nouveaux baptisés ont goûté pour la première fois comme le Seigneur est doux, en recevant le Corps et le Sang du Christ. Enfin, Père Francis entraina les mariés autour du l'autel, par tois fois, pour les faire entrer dans le nouveau chemin de vie sacrée sous la conduite de l'Esprit Saint. La cérémonie s'est terminée au chant de l'Ad Multos Annos pour les baptisés et les mariés.

Père Francis et moi étions fatigués par ce marathon mais très heureux par ce temps liturgique merveilleux que nous venions de vivre. Après la signature du registre des actes paroissiaux, il fallait tout ranger et ne rien oublier. Il fallait aussi quitter cette belle chapelle qui retrouvait le silence au départ de la foule. D'autres plaisirs plus terrestres nous attendaient dans la salle des fêtes.

Pour nous éviter de devoir faire le trajet de retour le soir même, nos hôtes ont eu le sympathique geste de nous réserver un gite pour la nuit. Nous y sommes donc allés pour poser nos affaires et avons fait quelques pas pour nous rendre dans la salle des fêtes bien décorée. C'est en ce lieu que devait avoir lieu le repas de fête. Nous avons pu nous poser dans un coin et goûter les bons amuse-bouche qui circulaient de table en table. Une bonne bière fraiche fut la bienvenue tant nous avions soif. Père Francis pouvait enfin se relaxer dans les bras de son épouse. Le repas et la soirée furent très réussis. Des jeux ont assuré une bonne ambiance et la piste de danse a permis de rester dans le rythme. Quand furent présentés la pièce montée et les gâteaux variés, plusieurs gourmands sont allés à la pêche miraculeuse pour rapporter un peu de tout. Nous avons mangé et dansé jusqu'à 3 heures du matin. Puis, le corps a demandé du sommeil et du repos...

Encore merci aux Fitounais pour leur accueil et leur gentillesse. Vraiment nous garderons de beaux souvenirs de notre séjour audois. Un mini-album photos est consultable sur le blog.

Que le Seigneur Jésus bénisse les baptisés, les mariés et toute l'assemblée joyeuse qui les a accompagnés !

+ Père Stéphane